Historique

Un peu d’histoire

Tout à commencé le 1er mars 1922, jour où le sous-lieutenant Marcel DARAGON est admis au bataillon de sapeurs-pompiers de Lyon comme officier des sports. C’est alors que durant les années 1925 et 1926 il entreprend de créer la « Section athlétique des sapeurs-pompiers de Lyon ». A cette époque le recrutement des sapeurs pompiers avait pour principal axe la condition physique, les néo-pompiers avaient donc des niveaux sportifs remarquables et la gymnastique était régulièrement pratiquée en caserne pour maintenir la forme.

Le 28 août 1939, le sous-lieutenant Robert BORNERAND est admis au corps de Lyon pour succéder au capitaine DARAGON, alors retraité. Son admission ne durera que 5 ans car son engagement avec les FFI (Forces Françaises de l’Intérieur) l’enverra en Alsace le 28 octobre 1944  où il perdra la vie. Ce n’est que 3 ans après, le 30 mai 1947, qu’un successeur sera choisi, le sous-lieutenant Georges HERAUD sera donc à cette date nommé « Officier des sports » dû à son poste de professeur d’éducation physique. C’est alors qu’il décide, avec son second René LEGRAS, de réorganiser, d’une façon plus moderne, l’entrainement.

En 1951, le commandant MAZARS, craint les accidents suite au vieillissement du personnel, il demande donc le ralentissement des activités de « La Spéciale ». 1 an après cette décision il décidera de tout stopper car l’activité opérationnelle mettait les hommes à rude épreuve :  rythme important (3 jours de travail suivis d’un jour de repos), problème d’effectifs (200 hommes répartis en deux casernes sur Lyon).

En 1960, l’adjudant-chef Jean GONON, investi dans ses fonctions, décide de permettre à « L’Equipe Speciale » de reprendre un entraînement régulier ainsi que des démonstrations publiques. Il tiendra le projet d’une poigne de fer avant d’être secondé par Marcel ZANETTY lors de son départ à la retraite en 1977.

Histoire moderne ( à partir de 1977 )